Voici un nouveau cliché ancien faisant partie
des collections du musée Henri Barré. Il s'agit
d'une photographie du site du château de
Thouars datant des années 1860-
1870. Cette photographie tirée sur papier est
elle aussi issue d'une image en négatif
développée sur plaque de verre.
Cette vue nous permet de découvrir le site du
château vu de Saint-Jacques de Thouars vers
1860. Le château est alors en attente
d'affectation.Après avoir accueilli pendant une
quinzaine d'années le collège privé Saint-Louis,
le château reste vide pendant 5 ou 6 ans. La
Ville de Thouars, devenue propriétaire des lieux
en 1833, recherche une nouvelle affectation.
Pont fil de fer vers 1860-1870,
Coll.Musée Henri Barré
Le château est alors en mauvais état, le bâtiment n'a pas fait l'objet d'un entretien régulier depuis de
nombreuses années. Les toitures sont à alors à reprendre entièrement. La Ville propose alors à l'Etat
d'occuper les lieux, non pas en caserne mais en maison de force. Celle-ci ouvrira quelques années
après cette prise de vue.
Cette photographie nous montre avec précision le résultat du percement de la nationale 138
commencé dans les années 1840. Le site a été remanié et les jardins du château à moitié
déstructurés lors de ces travaux. La terrasse ouest de l'orangerie a disparu et est ici bordée de
platanes. Un mur de soutènement a été construit et soutient un petit bâtiment au centre de la photo. Il
s'agit à l'époque d'une poudrière. L'orangerie est encore intacte mais en très mauvais état.
Ce cliché met surtout en valeur la nouvelle passerelle de Saint-Jacques. Celle-ci, souvent appelée "
passerelle fil de fer " remplace l'ancien bac depuis 1848, date de son ouverture à la circulation. Du
côté Thouars, deux petits bâtiments ont été construits, il s'agit d'un bureau d'octroi. Cette passerelle
suspendue ne va jamais être entretenue comme il se doit. Menaçante, elle est interdite aux véhicules
en 1888, seuls 20 personnes peuvent l'emprunter en même temps. Elle s'écroule finalement en janvier
1890 lors d'une tempête. Elle n'est remplacée qu'en 1896 par l'actuelle passerelle construite par les
Ets CAIL. Ce site a aujourd'hui bien changé, en bien et parfois… En effet, le long de l'actuelle avenue
des martyrs de la résistance, un bâtiment utile mais fort peu esthétique est apparu au milieu des
années 1960 : le gymnase. Au bord du Thouet, la vaste et large prairie visible ici a laissé place à de
nombreux et charmants jardins familiaux.

© Service Ville d'art et d'histoire, Ville de Thouars
Si vous souhaitez utiliser ce document
dans un cadre public ou professionnel,
merci de nous contacter pour obtenir
une autorisation.

Service de l'Architecture et des Patrimoines
Hôtel de Ville - BP 183
79103 Thouars
Tél : 05.49.68.16.25
fax : 05.49.68.16.09
service.patrimoine@ville-thouars.fr
> Tous les "Trésors du musée"