Marie de la Tour d'Auvergne entreprend, dès 1628, des travaux pour au départ, restaurer l'ancien château des vicomtes de Thouars et l'adapter à ses besoins.
Mais, son dessein va être contrarié.

En 1635, Marie de la Tour d'Auvergne décide d'étendre son petit pavillon toujours contre l'ancien logis. Mais ces travaux ne sont pas suffisants, il faut revoir l'ensemble de la construction.


Nous avons la chance aujourd'hui de posséder une description de ces travaux établie par Marie : voici un extrait de son mémoire datant de 1661 (orthographe du XVIIe siècle) :

Pavillon sud en septembre 2005
" En l'année 1635, le chasteau de Touars fut commencé de rebastir. (…) J'estois logée assez incommodément. J'avois proche de ma chambre trois ou quatre petits lieux qui estoient innutiles (…) Mr mon mary me permit de faire dans ces espaces deux cabinetz et une garde robbe (…) En travaillant à celluy-cy et voulant joindre ce bastiment au vieux, on y remarqua des ruines sy apparentes que chascun conclut à n'en demeurer pas là estant tout évident qu'il n'y avoit nulle sûreté à y loger.
Ce grand pavillon sud, bâti en 1628 puis agrandi en 1635, est difficile à intégrer dans un nouveau projet, destiné à remplacer définitivement l'ancien château.
Marie fait appel à un architecte de renom, Jacques Lemercier. Cet architecte est déjà très connu, ce n'est autre que l'architecte du cardinal de Richelieu. Lemercier entreprend notamment quelques années plus tôt, la construction du château de Richelieu, aujourd'hui détruit.
Façade sud du pavillon en 2005
Jacques Lemercier doit intégrer le pavillon déjà construit dans son projet. Le pavillon sud n'étant pas dans le bon axe, celui de la collégiale, il décide, dès 1638, de démonter la façade ouest de celui-ci et de la reconstruire telle quelle est aujourd'hui, en pierre de taille.
Le pavillon que nous connaissons aujourd'hui est un assemblage de ces trois campagnes de travaux : 1628, 1635 et 1638. Sur les trois façades visibles, aucune n'est identique. La vue générale de Thouars par Gaignières, datée de 1699, illustre cette différence entre ce pavillon et le reste des façades dessinées par Lemercier. Le château n'est pas symétrique du côté de la vallée du Thouet.
Ces différences se retrouvent à l'intérieur : certaines pièces du premier pavillon sont aujourd'hui des entresols contrairement à celles orientées à l'ouest, vers la cour d'honneur, identiques à celles des autres bâtiments du château.
© Service Ville d'art et d'histoire, Ville de Thouars
Si vous souhaitez utiliser ce document
dans un cadre public ou professionnel,
merci de nous contacter pour obtenir
une autorisation.

Service Ville d'art et d'histoire
Hôtel de Ville - BP 183
79103 Thouars
Tél : 05.49.68.16.25
fax : 05.49.68.16.09
service.patrimoine@ville-thouars.fr
> Tous les "Hist'thouars"